Allemagne 1

E-120 (1979)


 

Caractéristiques techniques

Type: BB
Longueur: 19,4 m
Puissance: 5600 kW
Poids: 84 t
Vitesse maximale: 200 km/h

A la fin des années 1970, la DB d'alors n'avait à sa disposition comme machines de vitesse que des CC 103, aptes à 200 km/h. Le besoin d'une nouvelle locomotive, mais de configuration BB, se faisait sentir, le parc grandes lignes devant se contenter souvent des BB 110 et 111, limitées respectivement à 150 et à 160 km/h. Les corrections de tracé permettant d'augmenter les vitesses, la décision fut prise en 1977 de lancer la construction d'une nouvelle génération de machines.

Une locomotive diesel à la base

Curieusement, c'est un prototype de locomotive diesel (DE 2500) qui va servir de base pour la construction de la nouvelle série 120 de la DB. Les mises au point et recherches nécessaires vont s'échelonner de 1971 à 1977, date à laquelle la DB décide la construction de 5 prototypes de la série 120-0. Ces prototypes présentent quelques différences techniques, et l'enjeu est de taille, car la DB cherche à se doter d'une locomotive universelle, c'est-à-dire capable le jour de tracter un Intercity à 200 km/h et la nuit un lourd train de marchandises. C'est pourquoi les prototypes sont engagés sur toutes sortes de prestations, qui vont permettre de vérifier leurs aptitudes. Cinq longues années de tests déboucheront sur la commande de 60 unités de série, classifiées série 120-1. Des 5 prototypes, deux seulement assurent encore un service régulier.

Une gloire de courte durée

La conception des BB 120-1 permet de les introduire bien vite sur de nombreux trains Intercity ou Eurocity. Présentant des qualités indéniables -vitesse de 200 km/h avec une puissance horaire moindre, poids réduit de 30 t par rapport aux CC 103 et souplesse d'utilisation -, les CC 120-1 sont vite très appréciées des mécaniciens et des services de la traction. Mais, livrées à partir de 1987, elles apparaissent bien tardivement, car quatre ans plus tard les premières rames ICE entrent en service régulier, leur ôtant le rôle de vedette du rail allemand. Depuis 1996, elles sont aussi progressivement reléguées au second plan par l'arrivée des nouvelles BB 101, destinées à éliminer totalement les CC 103, des machines robustes certes, mais au bout du rouleau après une trentaine d'années de dur labeur.
Les 120-1 étant des locomotives de qualité, la DB leur a dévolu principalement des services nobles, avec de nombreux IC et EC et trains Interregio sur les grandes lignes. Celles qui sont en service sur Munich-Salzbourg assurent même de la réversibilité avec pousse, une voiture pilote étant placée en tête du train. Seuls les prototypes ont connu la livrée crème/rouge, toutes les 120-1 ayant été livrées sous les nouvelles couleurs de la DB, à savoir rouge framboise et gris perle. La livraison en cours des BB 101 va entamer leurs prestations, et il est probable qu'un grand nombre de trains Intercity et Eurocity leur échappera à terme.

Un parc en pleine mutation

Depuis la fusion de la DB et de la DR, le parc moteur est en pleine mutation. Le département «traction» dispose pour les grandes lignes de BB 110 vieillissantes, de BB 111 utiles mais limitées en performances, de BB 112 héritées de l'Est, de CC 103 sur le déclin et de BB 120.
Il est vrai que l'introduction massive de rames 10E et ICE 2, en attendant les rames de la 3e génération aptes à circuler sous divers courants, réduit les besoins en machines de vitesse. Mais le réseau allemand réunifié est vaste et les lignes électriques nombreuses. Mais, toutes ces machines, sauf les plus anciennes, resteront longtemps encore des acteurs indispensables de la DB.