Les époques du Chemin de Fer en France

Epoque I 1832 – 1925

Constitution du réseau français, par des compagnies privées qui chacune utilisent leurs propres matériels.

Période a 1832 – 1870
Constitution du réseau ferré français, l’âge d’or du matériel roulant ultracourt de l’époque «héroïque».

Période b 1871 – 1918
Les locomotives à vapeur prennent leurs formes définitives, la CIWL est crée.
Suite aux lois Freycinet (1879), de nombreuses lignes secondaires ou d’intérêt local sont créées et exploitées par de nombreuses compagnies différentes (le plus souvent à voie métrique).
Apparition en 1875 du ´Porteur Decauville´, qui généralisera l’utilisation de la voie de 60 pour les usages agricoles, industriels et militaires.

Période c 1918 – 1925
Arrivée des machines «Armistice » et «US-Army », création du réseau AL, de l’OCEM et de la convention RIV (permettant l’échange des wagons entre pays).
Création des premiers autorails à voie métrique sur la base de châssis routiers de l’US Army (GMC).

Epoque II 1926 – 1945

Les compagnies privées se sont regroupées, une unification débute entre les compagnies, mais les matériels conservent leurs spécificités au moins pour la décoration.

Période a 1926 – 1933
Apparition des écrans pare-fumée et des voitures métalliques (OCEM, NORD), électrification1,5 kV sur le PO, le MIDI et le PLM. Amélioration du rendement des locomotives à vapeur.

Période b 1934 – 1937
Uniformisation de la signalisation française (code VERLANT), extension des autorails.
Exploitation commune du PO et du MIDI, nouvelle répartition territoriale entre le PO et l’ETAT.
Généralisation de l’exploitation par autorails sur la plupart des voies métriques subsistantes (Billard ou Renault).

Période c 1938 – 1945
Création de la SNCF.
Grand brassage du matériel qui conserve les couleurs des anciens réseaux.

Logosncf1937

1937 - Premier logo de la SNCF, symbole d’une entreprise nouvelle.C’est celui de l’unification du réseau ferroviaire. La fusion des 5 grandes compagnies de chemin de fer françaises est représentée par l’enchevêtrement des 4 lettres qui composent le nom de la nouvelle entreprise : SNCF est née.

Epoque III 1946 – 1970

Unification du réseau et du matériel par la SNCF.
Déclin rapide de la traction vapeur au profit de la traction diesel et électrique.
Unification de la décoration du matériel (ex vert «wagon » pour les voitures).

Période a 1946 – 1949
Arrivée des machines à vapeur «unifiées », «Armistice » et des « 141 R », nombreuses mutations entre régions.
Apparition des voitures DEV et des wagons «standard », extension du diesel pour les manoeuvres.
Les livrées des anciens réseaux sont encore visibles, mais pour peu de temps.

Logosncf1947

1947 - C’est l’après-guerre. La France se reconstruit, SNCF aussi. Ce logo est celui de l’unité nationale retrouvée. Les 4 lettres de l’acronyme s’élancent sur fond de carte de France. C’est l’heure des grands chantiers de reconstruction et de modernisation du réseau.

Période b 1950 – 1955
Mise en place du premier plan de marquage unifié concernant toutes les catégories de matériel.
Extension du courant 1.5 kV (Paris/Dijon) et départ de 25 kV.
Apparition des autorails unifiés et des voitures inox.

Période c 1956 – 1960
Suppression de la 3ème classe et renumérotation des voitures.
L’EST et le NORD sous caténaire 25 kV.
Lancement des machines diesel de ligne et du réseau TEE.
Nouvelle génération de locomotives électriques unifiées.

Période d 1961 – 1970
Nouveau plan de marquage pour les engins de traction (1961) concernant plus particulièrement les diesels et autorails.
Numérotation UIC pour les wagons (1964).
Marquage simplifié (1965) puis numérotation UIC (1968) pour les voitures qui voient apparaître de nouvelle livrées (rouge, puis vert/gris).
Large développement de l’incorporation de porte-autos dans des rapides de grand parcours.
Extension du parc de wagons à bogies.
A la suite aux nombreuses fermetures de lignes secondaires, sont créés les premiers chemins de fer touristiques, exploitant soit du matériel dans son état historique, soit avec un aspect ´contemporain´.

Epoque IV 1971 – 1990

Disparition totale de la vapeur, début de recul de la traction diesel au profit de la traction électrique. Apparition des premières livrées colorées sur les locomotives et les voitures. Mise en service du TGV-PSE.

Période a 1971 – 1979
Fin de la vapeur, des voitures à essieux et des wagons anciens.
Réforme des structures et du partage territorial de la SNCF.
Extension de la traction diesel et des turbotrains rapidement stoppés par la «crise de l’énergie », reprise des électrifications.
Apparition des voitures CORAIL.

Logosncf1972

1972 - Assurément, un logo né des 30 Glorieuses. SNCF vient de battre le record du monde de vitesse sur rail et entre dans l’ère du progrès et de la performance. Les lettres sont épaisses et réaffirment la puissance d’une entreprise en plein essor. L’italique symbolise la vitesse.

Période b 1980 – 1990
Début de l’ère du TGV avec la mise en service de la ligne nouvelle PARIS SUD-EST.
Remaniement de principe du schéma de marquage international des véhicules.
Choix de couleurs plus efficaces pour l’image de marque.

Logosncf1985

En 1985, le TGV fête ses 4 ans. C’est un nouvel élan pour SNCF. Signé Roger Tallon, qui créera également le TGV Atlantique, ce nouvel emblème s’inscrit dans la continuité du logo de 1972. Mais les quelques changements qu’apporte Tallon à la forme sont lourds de signification. Il fait disparaître le cadre, signe que le transport s‘ouvre sur des ambitions nouvelles. Et dessine des lettres plus fluides qui évoquent le dessin du rail.

 

Epoque V 1991 – 2004

 

Nouvelle Image de la SNCF (nouveau logo), diversification de l’aspect du matériel par sa spécialisation (par activités, par son attribution aux régions).

Période a 1991 – 1995
Mise en service du TGV Atlantique Mise en service du tunnel sous la Manche Adoption du logo avec casquette.
Les trains omnibus deviennent des trains express régionaux (TER).

Logosncf1992

1992 - C’est l’heure de l’internationalisation et de toutes les conquêtes. Notre logo évolue. Créé par Joël Desgrippes et travaillé sur la base du logo de Roger Tallon, il refait entrer le rouge dans l’histoire de l’identité SNCF. Associé au bleu et au blanc, c’est fièrement que l’entreprise se met à porter les couleurs de la France. Une flèche est ajoutée. Elle donne le cap ; vers l’international notamment. C’est l’époque de l’Eurostar, du Thalys, et le début des marchés gagnés à l’étranger. 

Période b 1995 – 1998
Livrée multiservice sur les locomotives.
Première modernisation des voitures CORAIL+.

Période c 1998 - 2004
Transfert de la gestion des TER aux régions.
Séparation des activités et apparition des livrées spécifiques à celles-ci sur les locomotives (FRET, EN VOYAGE, …).
Seconde modernisation des voitures CORAIL « TEOZ ».

 

Epoque VI 2005...

 

Application des directives européennes ouvrant le réseau ferré à la concurrence.
Circulation effective des premiers trains d’opérateurs privés sur le réseau principal.
Les matériels destinés au trafic voyageur régional sont choisis par les collectivités territoriales.
Application d’un nouveau logo "CARMILLON"

Logosncf2005

2005 - Avec ce nouveau logo, SNCF entend « donner au train des idées d’avance ». En rupture avec ces prédécesseurs, ce nouveau signe entend réaffirmer l’ancrage industriel de l’entreprise tout en exprimant une nouvelle ambition : associer au transport de nouveaux services qui améliorent la qualité de tous les voyages.
Sa couleur, le Carmillon, porte cette volonté. On peut y lire le mouvement, la vitesse et la fluidité. C’est la couleur d’une entreprise qui avance et qui vous transporte. C’est aussi une couleur tout en nuances. Les différents tons symbolisent la diversité des activités de la SNCF.

Logosncf20112011 - Logo actuel. Plus simple et plus direct pour afficher la volonté de l’être, SNCF aussi. En 2011, SNCF a légèrement redessiné son logo. Elle a gardé l’essentiel mais les formes sont plus simples et plus douces. Les angles ont été arrondis, les lettres épurées.