040 D 260 avec tender 16 C 260

Le modèle réduit

 

Echelle : HO (1/87ème) 
Marque : Fleischmann
Réf. 4146 

Extrait catalogue

Le matériel réel

 

La 55 3345 de la DB, ancienne G8.1 5159 des chemins de fer royaux de Prusse (KPEV) construite en 1915 par Henschel, au dépôt de Bochum-Dahlhausen en 1982 est identique aux machines ayant circulé en France.

Pays : France
Compagnie : SNCF

L'effectif théorique des 040 D est de 428 machines au 1er janvier 1950. Bon nombre, rapatriées en mauvais état de leur séjour forcé en Allemagne, serviront de magasin de pièces détachées pour les plus vaillantes. Elles sont regroupées sur les dépôts suivants : Audun-le-Tiche, Épinal, Hausbergen, Mulhouse, Nancy, Sarrebourg, Sarreguemines et Thionville. En Alsace elles étaient plus particulièrement affectées aux trains de desserte omnibus sur les lignes des vallées vosgiennes ou dans le Sundgau, voire aux manœuvres. Celles de Thionville assuraient des remontes de rames pour les mines mais aussi des trains de travaux lors de l'électrification des lignes en Lorraine. Celles d'Épinal desservaient les lignes vosgiennes en service marchandises. À Nancy, les 040 D assuraient les dessertes marchandises vers Metz, Blainville et Sarrebourg. Une affectation fut même créée à Gray pour le compte des Chemins de fer et transport automobile (CFTA) en vue de remplacer les 1-130 B sur les trains les plus lourds.

L'effectif tomba à 151 machines en 1958. Retirées peu à peu du service courant, ces locomotives à vapeur participèrent alors à leur propre disparition, assurant des trains de travaux pour l'électrification de la ligne Paris ( gare de Paris-Est ) et Strasbourg. La 1-040 D 260, ancienne G8.1 5260 des Chemins de fer impériaux d'Alsace-Lorraine (EL), construite en 1917 par l'EMBG de Graffenstaden fut la dernière représentante de la série à éteindre ses feux le 1er juillet 1966 au dépôt de Mulhouse-Nord. 

Collection personnelle de Hubert © HFJ Concept - Tous droits réservés