141 P 184 avec tender 34 P 235

Le modèle réduit

 

Echelle : HO (1/87ème)
Marque : Rivarossi
Réf : R1190 - Modèle 2006
Immatriculation : 141 P 184 tender 34 P 235
Prix : 249€ en 2009

Notice

 

Le matériel réel

 

Pays : France
Compagnie : SNCF

PETIT HISTORIQUE DE LA SERIE 141 P :

Dernières machines à vapeur étudiées par la SNCF, sous la direction d'André Chapelon à partir de 1938, ces machines polyvalentes furent construites en grande série à 318 exemplaires (103 commandées en 1940, 215 en 1946), et livrées pendant et après la guerre (1942-1947).
Les 318 machines produites furent réparties entre les régions Est, Ouest et Sud-Est de la SNCF.
Machines mixtes, elles assurèrent aussi bien la remorque de trains de voyageurs rapides ou express de 700 tonnes à 105 km/h, leur vitesse limite en service, que des trains de marchandises de 1'500 tonnes à 50 km/h.
Les 141 P sont les plus puissantes "Mikados" construites en France

Ces machines représentent l'ultime évolution des Mikados du PLM (141 D,E,F)dont elles dépassent cependant la puissance de près de 50%.
Elles s'en distinguent par une série de perfectionnement qui en font une machine moderne,robuste et efficace.

Parmi ces perfectionnements, citons :
- Le timbre de la chaudière, qui a été porté à 20 kg/cm2 sur cette machine
- Le foyer de type "Crampton" en acier
- Un échappement double de type "Kylchap"
- Un moteur "compound" à 4 cylindres en batterie (HP extérieurs)à effets liés et surchauffe
- La chauffe mécanisée par stocker à vapeur
- La mise en place d'un "Bogie-bissel" type "Zara" englobant l'essieu porteur avant et le premier essieu moteur, ce dispositif facilitant l'entrée en courbe sans introduire pour autant la necessité de deux essieux porteurs à l'avant

Dotées d'une robuste constitution et d'une puissance très appréciable de plus de 3000 ch, ces machines, puissantes et nerveuses, donneront dans l'ensemble satisfaction et subiront sans trop de difficultés la conduite en banalisation.
Parmi les problèmes qui entacheront sa trop courte carrière, citons le décalage des essieux coudés, dimensionnés un peu justes pour la puissance de la machine.

Il reste que ces machines modernes et fiables laisseront bien des regrets aux cheminots à leur disparition en 1968, après une carrière exemplaire.
Leur remplacement prématuré par des diesels moins puissants, moins fiables mais fonctionnant avec un combustible à la mode - mais produit hors des frontières, autorisera la dépendance énergétique et les chocs pétroliers qui ne tarderont pas se produire. 

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES :

141 P 1 à 318
Longeur totale hors tout: 23,730 m
Diamètre des roues motrices: 1,650 m
Diamètre des roues porteuses AV: 1,100 m
Diamètre des roues porteuses AR: 1,370 m
Poids en ordre de marche: 111,65 t
Charge par essieux moteur: 19 t
Système Compound avec surchauffe
Nombre de cylindres 2 BP intérieurs,
2 HP extérieurs
Puissance : 2470/2650 kW
Distribution Walschaert - tiroirs cylindriques
Type de chauffe Charbon
Tender associé 34P , 36P avec stocker, 36 Q
Surface de grille 4,28 m2
Timbre (Hpz) 20 Hpz
Vitesse limite 105 km/h
Années de construction 1942-1952
Constructeurs Forges et Aciéries de la Marine et d'Homécourt,
Franco-Belge, Schneider, ANF,
Batignolles Chatillon, Fives Lille, SACM

Dépôts :

- Noisy le sec
- Chalindrey
- Chaumont
- Nancy
- Chalons
- Mohon
- Sarreguemines
- Ile Napoléon
- Strasbourg
- Montrouge
- Argentan
- Granville
- Le Mans
- Laval
- Rennes
- Vénissieux
- Grenoble

 

Collection personnelle de Hubert © HFJ Concept - Tous droits réservés