BR 218 217-8

Le modèle réduit

 

Echelle : HO (1/87ème)
Marque : Fleischmann
Modèle 1989
Réf : 4234

Epoque IV

Extrait catalogue

 

Le matériel réel

 

Pays : Allemagne
Compagnie : Deutsche Bundesbahn

Avec Près de 800 unites mises en service, cette série de locomotives diesel est la plus importante d'Allemagne. Omniprésentes sur des services divers, ces machines sont visibles dans de nombreuses régions du pays, où elles assurent un dur labeur sur les lignes non électrifiées. Modernisées et revêtues de la nouvelle livrée unifiée, un grand nombre d'entre elles verra le XXIe siècle.

Une relève attendue

Cette imposante série, livrée de 1964 à 1968 à 797 unités, fut une aubaine pour l'industrie nationale en mal de commandes. Il devenait urgent de remplacer les locomotives à vapeur, et le parc de locomotives diesel de ligne (V 100, V 200) n'était pas suffisant en nombre. Il est vrai qu'à cette époque a vague de fermetures de lignes n'avait pas encore atteint un rythme effréné. La demande en machines était plus importante. Afin de profiter rapidement des bienfaits de ces renforts, les unités de présérie sont testées en service commercial, ce qui n'ira pas sans déboires et inconvénients de tous ordres. Mais les maladies de jeunesse seront bien vite guéries et la grosse cavalerie pourra démontrer ses qualités.

Fiables et robustes

Sans être pourvues de formes agréables, ces machines sont avant tout fiables et robustes. Quatre séries existent: sont apparues d'abord les 216 en 1964 (V 160 à l'origine), les 217 en 1965 ensuite, puis les et enfin les 218, toutes deux apparues en 1968. Les différences entre ces séries sont minimes, les 216 étant plus courtes de 40 cm, tandis que les 218 sont les plus puissantes de toutes. Indispensables au service de la traction, ces machines vont au fur et à mesure des nombreuses électrifications réalisées dans les années et 1980 connaître divers dépôts dans toute l'Allemagne. Capables de remorquer des express, des trains régionaux ou des trains de marchandises, elles vont contribuer considérablement à une meilleure exploitation, tant sur ligne principale que sur ligne secondaire, où elles reprennent de nombreuses relations assurées par des BB 21 1 ou 21 2 de 1958 et 1962. De nos jours, leur rayon d'action a fortement décru en raison des électrifications mais aussi du nombre plus restreint de trains mis en marche par la Deutsche Bahn. Depuis la réunification, elles vont aussi sur les lignes de l'ex-compagnie DR, Où elles épaulent les séries d'origine est-allemandes moins fiables et moins performantes. En service depuis plus de 30 ans déjà, la famille a encore de belles annees devant elle, meme si les rangs des 216 s'eclaircissent en raison de leur vitesse limitee a 120 km/h et de leur fatigue accumutee par un dur labeur quotidien. Quelques unites de la serie 218 ont ete remotorisées pour circuler a 160 km/h et assurer la traction des quelques trains EC ou IC.
Elles ont ete renumerotees 210.

Une famille quasi unique

En Europe, peu de familles de locomotives diesel ont compte autant d'unites. Les divers chocs petroliers avaient quelque peu freiné les commandes de locomotives, gourmandes en carburant. Mais la presence de nombreuses lignes principales non electrifiees necessitait la conception dune serie de machines mixtes. Loin d'etre revolutionnaires sur le plan technique ou esthetique, ces 797 machines sont les temoins vivants de l'histoire du rail d'apres-guerre en Allemagne. Appreciées des conducteurs, elles ont rendu de grands services a tout le monde. Ce n'est pas là leur moindre mérite.

Collection personnelle de Hubert © HFJ Concept - Tous droits réservés