Re 460 056-5 SBB CFF FFS (Suisse)

Le modèle réduit

 

Echelle : HO (1/87ème)
Marque : Roco

Réf : 63506 en livrée "DRS-SF" (Schweizer Fernsehen)

Digitale

Notice

 

Le matériel réel

 

Pays : Suisse
Compagnie : Chemins de fer fédéraux Suisses

Les années 1980 furent pour les chemins de fer fédéraux suisses (SBB CFF FFS) l'occasion de procéder à un coup de lifting dans leur matériel de locomotives électriques. 
La nouvelle locomotive devait être l'occasion de trouver une "bonne à tout faire". Le cahier des charges en 1980, pour cette série de nouvelles locomotives, préconisait que ladite machine soit destinée au transport de passagers et de marchandises sur les lignes principales, ainsi qu'une vitesse appropriée aux nouvelles donnes des chemins de fer. 
Leurs constructions furent confiées à SLM et ABB, l'architecture à Pinnifarina en 1987. Leurs livraisons débutèrent en 1991 pour finir en 1996 avec quelques retards. 
Connues au début sous le nom de Re 4/4 VI selon l'ancienne numérotation CFF, elles prirent la dénomination actuelle de Re 460. Jusqu'à quatre locomotives peuvent faire l'objet d'un contrôle multiple. 
En outre cette locomotive atteint une vitesse maximum de 230 km/h


La Re 460 constitue l'épine dorsale de la traction moderne aux SBB / CFF.

Cette locomotive présentait un certain nombre d'innovations dans le domaine de la traction, dont l'utilisation systématique des thyristors GTO et de l'informatique pour la commande, le contrôle et l'aide à la conduite et à la maintenance. 
Un soin tout particulier a également été apporté à la dynamique de marche dans la conception des bogies, avec l'objectif de réduire le plus possible les sollicitations sur la voie. 
Enfin, le design (très réussi !) de l'engin a fait l'objet d'une attention toute particulière, avec notamment l'utilisation pour la première fois sur une locomotive d'un bout complet en matériau composite rapporté sur la structure (à l'instar de ce qui se fait sur les TGV).

Les locomotives Re 460 sont équipées de la commande UM par multiplexage via la ligne F.E.P. : 
il est ainsi possible de commander plusieurs engins depuis l'engin de tête, ce quelle que soit la position des engins "esclaves" dans le train (et pour autant que la ligne F.E.P. soit installée sur les véhicules remorqués).

Un modèle dérivé, la Re 465, a été commandé par des réseaux privés (dont le BLS) à 10 exemplaires. 
La puissance de la Re 465 (7 000 kW) est légèrement plus importante que celle de la Re 460. 

 

Collection personnelle de Hubert © HFJ Concept - Tous droits réservés